LE BLANC & LE ROUGE

Le paradis n’est pas celui que vous croyez. Il est le fruit d’un fantasme collectif abondé par des légendes séculaires inscrites au plus profond de nos chairs. Il n’est pas un rêve, mais une illusion du bonheur pour les plus méritants, une consécration au bout du chemin. Il est l’artifice mystique des grands architectes de la création qui encouragent les simples mortels, empêtrés dans la voie du labeur, à persévérer dans l’exemplarité. Nous courons aveuglément vers cette chimère sans relief et sans patrie à la recherche de la paix pour assouvir un bonheur égoïste et sans scrupules en guise de récompense. Le paradis prend forme pour les plus impatients dans l’apparence matérielle des plaisirs de la vie ou pour les plus sages dans la spiritualité, mais il n’est jamais là où l’on souhaiterait le voir nous ouvrir ses portes.

Méfiez-vous de son contraire, résistez à ses promesses alléchantes revêtues de blanc, car le rouge n’est pas loin. Il vous guette, tapi dans l’ombre des interdits… Il maîtrise un art absolu !

Avant-propos
LE PARADIS DE VICTORIA
Roman de Cédric Charles ANTOINE
Disponible en édition brochée et en version numérique : http://www.amazon.fr/dp/B00ZILAQUK/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s