L’enfant des arbres

l'enfant des arbres - kindle. jpgClara se réfugiait toujours dans la cabane sous le grand chêne, un lieu empreint de souffrance. À l’orée du parc trônait un château occupé par sa tante, une femme autoritaire devenue sa tutrice après le décès de ses parents.

En ce début d’été 1930, alors que j’arpentais la campagne normande, un visage attristé est apparu à la lucarne de l’abri. En larmes, la petite orpheline mutique m’a fixé de son regard empli de désespoir. J’ai ressenti l’effroyable douleur transpercer ses yeux verts, l’expression d’une déracinée. Pauvre gosse, elle n’avait que cinq ans. À voix basse, je lui ai chuchoté une promesse, la délivrer de sa détresse…

Derrière les grilles du domaine, la vie recluse de Clara s’illuminera enfin au contact de Léon, le nouveau gardien, jusqu’au jour où un événement tragique perturbera le fragile équilibre de son éveil résurgent…

Disponible en version numérique et édition brochée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s