Jusqu’à la dernière ligne

jusqu a la derniere ligne jpg kindleEn 1975, après un succès littéraire, je me suis installé en Bretagne, dans une vieille demeure face au port de Bénodet où je continue d’écrire des livres tout en rêvant de partir un jour en mer pour une longue traversée.

Un soir, j’ai croisé une jeune femme qui marchait seule dans une rue sombre. Je l’ai percutée accidentellement avec ma voiture, mais, au lieu de prévenir les secours, je l’ai transportée dans ma maison, sans soupçonner que cet acte me conduirait sur des chemins inconcevables.

Cette femme, atteinte de troubles mnésiques, que j’ai baptisée Marion, a révélé toute la folie que j’avais canalisée jusque-là entre les lignes de mes romans. Elle et moi sommes devenus les personnages réels d’une fiction extraordinaire, la nôtre.

Cette expérience humaine fascinante a conditionné le reste de ma vie, jusqu’au jour où…

Disponible en édition brochée et en version numérique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s