Aimer au temps des Rouges

Cette photo, prise en 1972 dans un parc de Moscou, est la seule preuve de notre histoire d’amour passée. Ce jour-là, Charles a pris un risque énorme en demandant à un inconnu de nous photographier sur l’herbe. J’étais une jeune diplomate russe, lui un Français en poste à l’ambassade, une relation interdite par le système soviétique de l’époque.

En 1994, en plein chaos économique et politique, alors que je regarde un reportage à la télévision, installée dans le minable salon de mon appartement de banlieue, je reconnais son visage à l’écran. Le choc. À ses yeux, je suis morte depuis 22 ans, exécutée d’une balle dans le dos pour avoir trahi ma patrie.

De nouveau, son souvenir me hante. Je n’ai qu’une obsession, le rejoindre à Paris, lui dire que je suis en vie, raconter mon histoire et solliciter son aide.

Le temps des Rouges est révolu, désormais je peux voyager à l’étranger.

Disponible en édition brochée et en version numérique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s